Expérimentons l’alimentation végétal

Au sein de The Land

Expérimentons l’Alimentation Végétale

Des projets innovants dans l’air du temps, propulsés par les étudiants du BTS Sciences et Technologies des Aliments (STA) sur le thème de l’avenir végétal.

Après avoir mené un projet de R&D (Recherche et Développement) et analysé le marché, la concurrence et les dernières tendances alimentaires pour proposer un produit le plus abouti possible, les étudiants de STA ont présenté leur travail à un jury professionnel.

Ce projet est un module de la formation BTS STA – Sciences et technologies de l’aliment : une formation pour appréhender les procédés de transformation et maîtriser les techniques d’analyse et de production afin de s’investir dans les entreprises agroalimentaires. Elle permet aux étudiants d’apprendre à maîtriser la nature et les propriétés des aliments, ainsi que leurs évolutions au cours de la transformation industrielle (chimie, biologie, métabolismes microbiens).

L’objectif de ce concours était de proposer un produit innovant par groupe de 2 ou 3 étudiants puis de se projeter sur une potentielle commercialisation. Pour ce projet, 6 groupes d’étudiants ont été accompagnés par leurs professeurs, les collaborateurs du CETA et d’un partenaire en Master de Chimie.
 
Le 24 janvier, les étudiants ont pu être challengés par un jury composé de :
– Stéphane Gouin, Responsable Département Marketing Agrocampus
– Jean-Luc PERROT, Directeur de Valorial (Pôle de Compétitivité Agro du Grand Ouest)
– Nicolas Cosnard, Responsable R&D Mix Buffet.
 
Pour challenger les futurs techniciens en alimentation, le jury de professionnel a été invité à évaluer la capacité des jeunes à transformer un brief en produit innovant et réel. Ils ont été jugés sur des critères comme : le goût, l’aspect, le positionnement, l’emballage, le prix, le nutriscore et le marketing. 
 
Bravo au groupe de Théo et Tristan pour leur réussite et leur projet innovant, un gâteau à l’algue nommé Fungus.

« Ce n’est plus l’heure de changer le pansement.
Il faut penser le changement. Collectivement. »

Découvrir le manifeste