Alliam pour gagner en efficacité !

Projet

Alliam pour gagner en efficacité !

Jeanne Dobriansky a posé ses valises d’entrepreneuse, son piano et sa créativité au Manoir en septembre 2020. Une grande étape pour cette nomade invétérée qui a ressenti le besoin de s’ancrer à un lieu qui l’inspire et lui donne de l’énergie pour mieux développer son activité.

Jeanne a opéré un tournant dans sa démarche et a créé Alliam en 2014, ce qui lui permet aujourd’hui d’offrir des prestations qui lui ressemblent à 100% !

Jeanne est diplômée en communication, spécialisée dans la formation et la pédagogie. Elle s’intéresse particulièrement à l’ingénierie qui permet d’adapter les dispositifs de formation au fonctionnement de l’apprenant. Cette méthodologie rend ainsi l’apprentissage plus vivant, sensoriel, expérientiel… Elle utilise la pédagogie visuelle qui regroupe de nombreux outils, comme le mind-mapping, servant à construire la pensée et à transmettre des informations.

Ce sont des outils dont elle se sert au quotidien et qu’elle a à cœur de démocratiser auprès de tous ses publics : entrepreneurs (résolution de problématiques), bénéficiaires RSA (mise en valeur de compétences), enseignants (faciliter la transmission et la compréhension des modes de fonctionnement), cadres, chefs d’entreprises, particuliers, travailleurs sociaux, adolescents (méthode de travail et gestion du temps), doctorants (vulgarisation et synthétisation de thèse) 

Un temps intéressée par les approches scientifiques, elle s’est documentée sur la neuro-éducation : une discipline qui observe les liens entre les neurosciences et l’éducation afin d’en déduire des manières d’enseigner plus efficaces.

« Je me suis beaucoup formée, et j’ai beaucoup formé. Finalement, j’ai délaissé mon corps et j’étais trop cérébrale. » – Jeanne Dobriansky

Elle a fini par se rendre compte qu’il y avait aussi d’autres approches, peut-être moins scientifiques mais tout aussi efficaces pour l’aider à évoluer. Partie étudier le Life Art Process en Californie au Tamalpa Institute, elle s’est interrogée sur l’influence de l’art expressif, sur la manière de percevoir des facettes de notre identité et de rendre plus intuitif nos choix de vie.

Aujourd’hui, elle anime ses formations sur ce principe. Plus attentive à ce qu’elle ressent, elle souhaite véhiculer une énergie vertueuse et durable.

Cette méthode de formation, différente des approches plus classique, attire la curiosité de ses clients et lui permet de toucher de nouvelles cibles.

Pour effectuer cette transition professionnelle, Jeanne a fait le choix du Manoir, qu’elle considère plus comme un lieu de vie et de collaboration qu’un véritable bureau. Elle apprécie tout particulièrement l’environnement hybride de The Land propice à l’échange de connaissances.

« Il y a une vraie dynamique dans ce lieu, quelque chose de vivant ! Ce qui m’a séduit en visitant le lieu, c’est l’espace verdoyant qu’il offre. » – Jeanne

La salle collective est pour elle le pilier du Manoir, cet espace modulable peut accueillir n’importe quelle activité : formations, conférences, danse, co-working… Accessible à tous sur réservation, la salle collective permet à chacun de développer son activité.

Journée Portes Ouvertes – Vous souhaitez aller plus loin ?

En savoir plus sur nos formations

Télécharger nos brochures

Si vous souhaitez être recontactés par nos équipes et recevoir toutes nos brochures, merci de remplir le formulaire ci-dessous.

Les sites de Vitré et de Rennes, certifiés Qualiopi !

Présentation

Les sites de Vitré et de Rennes certifiés Qualiopi !

Pour bien commencer l’année 2021, les formations continues et en apprentissages de nos deux campus (Vitré et Rennes) ont été certifiées Qualiopi. Un véritable gage de qualité pour nos formations.

Qualiopi, qu’est-ce que c’est ?

Cette certification nationale répond aux exigences de la loi « Avenir professionnel » et sera obligatoire à partir du 1er janvier 2022 afin d’avoir des formations pouvant être financées. La certification Qualiopi permet d’attester de la qualité des prestataires d’action concourant au développement des compétences auprès des entreprises et usagers. En raison de la crise sanitaire, le cycle de cette certification est exceptionnellement de 4 années (au lieu de 3 ans en temps normal), nous sommes donc certifié jusqu’en décembre 2024.

Les 7 principaux critères pour être certifié qualiopi :

            1/ Être transparent sur ses prestations.

            2/ Proposer des formations adaptées aux besoins.

            3/ Assurer un accompagnement personnalisé.

            4/ Offrir un écosystème favorable à l’apprentissage.

            5/ Avoir une équipe de formation qualifiée.

            6/ Être investi dans l’environnement professionnel.

            7/ Prendre en compte les appréciations et les réclamations.

 

La certification qualité a été délivrée au titre des catégories d’actions suivantes :

Rennes : actions de formation ; actions permettant de valider les acquis de l’expérience ; actions de formation par apprentissage

Vitré : actions de formation ; actions permettant de valider les acquis de l’expérience.

Merci à l’ensemble des équipes qui ont œuvré au succès de cette certification !

Projet EPA 2020/2021

brèves

Projet EPA 2020/2021

Cette année, 11 jeunes du CFA se sont lancés dans l’aventure EPA. L’objectif d’Entreprendre pour Apprendre est de faire le lien entre la formation et le monde de l’entreprenariat afin d’offrir la possibilité aux jeunes de faire grandir leurs idées et leur personnalité

Cette année ce sont 11 jeunes issus des formations de Bac et BTS Aménagements Paysagers qui travaillent ensemble à la création et au développement d’un jeu de société basé sur la connaissance et la reconnaissance des végétaux.

Au travers de ce projet et surtout de leur engagement, ces 11 jeunes vont pouvoir créer et développer une mini-entreprise (fictive) qui leur permettra tout au long des mois à venir de mettre en application leurs connaissances et les enseignements reçus ces dernières années.

Enfin, en plus de l’opportunité pédagogique qu’offre une telle aventure, nos entrepreneurs en herbe auront l’occasion de présenter et de défendre leur projet face à un jury de professionnels lors du salon régional qui aura lieu au mois de mai. Les projets qui auront le plus séduits les jurys accéderont alors au concours national courant le mois de juin.

Souhaitons bon courage à Julius, Guillaume A, Marine, Nicolas, Maxime, Alexandra, Guillaume P, Margot, Antoine, Mewan et Grégoire.

« Ce n’est plus l’heure de changer le pansement.
Il faut penser le changement. Collectivement. »

Découvrir le manifeste

Un transfert de connaissances intergénérationnel

Présentation

Un transfert de connaissances intergénérationnel.

Une rencontre enrichissante pour les futurs responsables d’atelier et de Production Horticole.

Dans le respect des mesures sanitaires, les étudiant en BP Responsable d’Atelier et de Production Horticole ont reçu, ce mercredi 14 janvier 2021, une formation sur les arbres fruitiers. Au programme, deux ateliers, un sur la greffe d’arbres fruitiers et le second sur la taille de formation.

Cette journée était animée par quatre professionnels passionnés, Joseph, George, René et Jo, maintenant à la retraite. Un échange enrichit par l’expérience des intervenants qui continuent à transmettre leur savoir à de futurs professionnels. 

La convivialité était au rendez-vous durant cette journée pour le bonheur des étudiants satisfaits de cette intervention enrichissante. 

 

The Land labellisé site EcoJardin

label

The Land labellisé site EcoJardin

En décembre dernier, le campus The Land de Rennes a été labellisé éco jardin. Il valorise les sites engagés dans une démarche globale de gestion écologique.

L’audit, réalisé par un organisme indépendant externe, étudie la gestion et l’utilisation des espaces verts selon une codification normée avec un référentiel qui comporte 7 domaines dont la planification et l’intégration du site, le sol, l’eau, la faune et la flore, le mobilier et les matériaux, les matériels, la formation et la sensibilisation du public. 

Une attention particulière est portée sur la gestion des consommations (eau, électricité, carburants), la signalétique, etc. mais aussi et surtout sur la gestion différenciée dont l’objectif est de différencier les modes d’actions et d’interventions en fonction de l’utilisation. Ainsi sur le site de Rennes, nous retrouvons les espaces structurés, les espaces transitoires, et les espaces naturels préservés. 

En France ce sont 577 sites qui sont estampillés EcoJardin, dont seulement un peu plus d’une centaine d’établissements scolaires. Avec une note de 77/100, cette certification prestigieuse, remise par l’ARB (l’Agence Régionale de la Biodiversité) valorise ici le travail de la filière Aménagements Paysagers mais également de l’ensemble des filières et des acteurs qui œuvrent à une meilleure connaissance de la biodiversité, à l’embellissement et à l’entretien du site de Rennes comme lieu de vie respectueux de l’environnement de la faune et de la flore.

Une référence écologique

Le label EcoJardin, véritable référence de gestion écologique, récompense une démarche globale de gestion écologique et promeut un engagement dans une démarche d’amélioration continue. La démarche EcoJardin associe maitres d’ouvrages, maitres d’œuvre, experts scientifiques et techniques, réseaux professionnels, associations et institutions pour son animation et suivi. 

Elle bénéficie du soutien de l’Agence Française de la Biodiversité dans le cadre du plan Ecophyto, qui est porté par le Ministère de la transition écologique et solidaire. Une distinction qui permet au site de Rennes d’entrer dans la cour des grands en termes de site écologique et de le faire connaître au-delà de son activité de formation et des frontières bretonnes.
Remise pour trois ans, le site sera de nouveau audité en 2023.

L’incubateur EnZHyme se prépare à accueillir une nouvelle promotion d’entrepreneurs !

INCUBATEUR ENZHYME

L’incubateur EnZHyme se prépare à accueillir une nouvelle promotion d’entrepreneurs !

Deux mois d’appel à candidatures, de multiples dossiers et entretiens, deux journées collectives et un comité de sélection ont permis de détecter 9 projets en adéquation avec la vision d’EnZHyme.

 Ces projets, portés par des hommes et des femmes partageant des valeurs proches, bénéficieront dès janvier d’un accompagnement adapté à leurs besoins pour concrétiser leur projet d’entreprise.

Au menu, seize journées de formations collectives (gestion de projet, étude de marché, juridique, marketing, financier…), un accompagnement individuel personnalisé (avec des experts choisis selon les problématiques des entrepreneurs), un accompagnement technique, des temps de co-développement entre pairs et surtout l’appartenance à une communauté et à un réseau actif.

Voici un aperçu des projets et de leurs ambitions :

David, passionné d’insectes depuis l’enfance, s’est inspiré de la nature pour créer un écosystème reproduisant industriellement un phénomène naturel : la capture des excédents de fertilisation par des orties, puis la conversion de celles-ci en granulés d’engrais grâce à des chenilles grégaires ; et ces chenilles – une fois transformées en chrysalides – ont pour but de nourrir des animaux domestiques / d’élevages. EnZHyme lui permettra de changer d’échelle de production et de tester son modèle économique.

Le collectif My Ker souhaite accompagner les adolescents et jeunes adultes âgés de 15 à 30 ans porteurs de troubles de l’humeur et ce, de l’annonce de la pathologie jusqu’à leurs insertions professionnelles.

Hélène souhaite ouvrir une pépinière de jeunes plants de fruitiers bio en circuit court et valoriser des variétés anciennes bretonnes et des variétés adaptées au changement climatique. Le but est de remettre ses arbres au goût du jour, de préserver le savoir-faire de production et sensibiliser le grand public sur ces pratiques.

Jacques Antoine souhaite élaborer des conserves artisanales saines, pratiques et savoureuses à base de légumes/ légumineuses/ fruits de saison issus de producteurs locaux en circuit court et majoritairement en agriculture biologique.

Le duo vitaminé souhaite créer un café ludothèque ambulant tout public avec une visée spécifique public en situation de handicap et petite enfance. Un lieu mobile à leur image, pétillant, chaleureux et accueillant.

Lucille veut mettre au point une gamme de boisson fermentée appelé le Kombucha et lui donner une teinte locale ! Elle souhaite démocratiser cette boisson aux nombreux bienfaits qui est encore méconnue.

Le projet s’articule autour des produits bio et l’objectif est de travailler avec les agriculteurs bio locaux pour transformer des fruits en compote à destination des enfants de 0 à 3 ans.

L’objectif est de proposer une gamme de pâtés et de rillettes 100% végétale et surprenante confectionnée à partir d’une sélection d’ingrédients de qualité biologique et choisie pour satisfaire les papilles « carnivores » offrant ainsi une alternative saine et nutritive aux protéines animales.

Sea Val Water est une unité de désalinisation de l’eau qui a ouvert en 2019 et qui cherche à adapter sa solution pour des marchés de niche dans les domaines suivants par exemple :


– Agriculture biologique
– Boissons à base d’eau minéralisée à façon (soja, algues, spiruline et autres)
– Santé

2021 sera une promotion variée avec des projets techniques (production et de la transformation) et des projets à dominante sociale… Avec toujours cet objectif de conduire une activité raisonnée et qui bénéficie au plus grand nombre et aux territoires ruraux !


Rendez-vous le 13 janvier pour le démarrage de l’accompagnement EnZHyme 2021 !
Nous sommes actuellement à la recherche de profils susceptibles d’accompagner certains projets ! 

Si cette mission peut vous correspondre, n’hésitez pas à prendre contact avec Anaïs Guéguen – Cheffe de projet EnZHyme – anais@enzhyme.fr

A très vite pour une rencontre avec nos entrepreneurs !

Réso’Forces au service des entreprises

Projet

Réso'Forces - Se reconstruire au cœur du Manoir

L’association RESO’FORCES, installée au sein du Tier-Lieu Le Manoir àThe Land, est un lieu de reconstruction psychologique, corporelle et professionnelle pour les personnes fragilisées par la maladie (Cancer et burn-out). Sa mission est d’accompagner les victimes dans le retour à la vie professionnelle. Fondée par Brigitte Chollet,Sa mission est d’accompagner les victimes dans le retour à la vie professionnelle. Fondée par Brigitte Chollet, elle travaille aussi bien avec les les salariés que les entreprises.

Brigitte a été pendant plus de 20 ans manager dans une société d’ingénierie numérique. Elle a elle-même été touchée par la maladie. Deux événements marquants vont la pousser à se reconvertir et fonder Réso-Forces : Lors d’un rendez-vous avec un médecin, elle apprend qu’elle est atteinte d’un cancer du sein. Dans l’incompréhension face à cette nouvelle, elle téléphone à son entreprise pour annoncer sa maladie. Peu réceptive à sa situation, ses supérieurs vont surtout penser au manque à gagner dû à cet arrêt.

L’interface salarié-entreprise

Pendant une année, Brigitte va se battre contre la maladie et réfléchir à sa place dans le monde du travail. C’est pendant cette période qu’elle rencontre beaucoup de femmes dans la même situation, désarmées et démotivées par le monde professionnel.

Elle décide de se lancer dans un projet qui a du sens et qui lui correspond. Les maladies professionnelles touchent 1 personne sur 4 pendant leur carrière, et un tiers de ses personnes vont quitter ou perdre leur emploi dans les 5 années qui suivent le diagnostic. En France, c’est plus de 3,2 millions de personnes qui sont proches du burn-out et en Bretagne, 20 000 nouveaux cas de cancer sont diagnostiqués par an.

Un lieu ressource au sein de The Land

Elle crée Réso’forces, un lieu ressource pour rebondir et se reconstruire. Le but est de proposer des parcours adaptés et de prévenir la désinsertion professionnelle. Brigitte souhaite développer un lieu et un programme accessible financièrement pour sécuriser le retour au travail. Elle a lancé sa campagne de crowdfounding pour financer son projet.

Elle travaille actuellement au manoir de The Land, un lieu qui héberge des porteurs de projets qui ont du sens, comme le sien. Une dizaine d’experts ont déjà rejoint l’association : psychologue, thérapeute, coach professionnelle, artistes, etc. Chacun accompagne à sa manière les malades. L’association propose également d’accompagner les entreprises. Les DRH ayant été confrontés à un salarié malade sont particulièrement invités à s’inscrire. Dans un parcours de 8 séances maximum, ils apprendront à anticiper la reprise du travail et d’accompagner les victimes.

Une questionnaire a été mis en place sur les cancers et burn-out pour mieux appréhender les besoins de chacun. Si vous avez été touché par une de ces maladies, ou que vous connaissez quelqu’un, n’hésitez pas à répondre au questionnaire.

Ce sont les premiers concernés qui en parle le mieux : « J’ai réussi à ne plus avoir peur et à aller de l’avant. Je me suis reconnectée avec mes valeurs profondes […]. Aujourd’hui la vie à un goût de renouveau. Les difficultés rencontrées m’ont permis de rebondir vers un avenir meilleur. Je suis plus forte, j’ose, j’accueille et je vis dans le présent. Merci pour ce beau projet. » Une ancienne patiente de Réso-Forces

Les élèves de STAV à la rencontre des agriculteurs

Présentation

Les élèves de STAV à la rencontre des agriculteurs

Actualité Seconde générale et Technologique et Bac technologique STAV 

Avec toute la vigilance qu’impose le protocole sanitaire dans l’établissement et chez les professionnels, les élèves de 2nde Générale et de Terminale du bac technologique STAV (Agronomie et Monde du Vivant) ont eu l’occasion de bénéficier, le mardi 6 octobre, d’une visite très riche et concrète grâce à l’ADAGE 35 (Agriculture durable, par l’Autonomie, la Gestion et l’Environnement).

A travers sa spécificité « Nature ET Sport», nos élèves de 2nde générale et Technologique sont chaque mardi après midi en mode « découverte » et réalisent ainsi visites, travaux de groupes et expérimentations sur le terrain sur des thèmes liés à la nature, l’environnement et le monde animal. Autre temps fort de leur semaine, le jeudi après-midi option SPORTS : Hippologie-Equitation pour les uns, Sports de plein air et sports atypiques pour les autres !

Cette fois ils étaient accompagnés des élèves de Terminales du bac technologique STAV (Agronomie et Monde du Vivant) qui, eux, menaient un travail d’investigation pour l’épreuve Orale du Bac !

Tous ont bénéficié d’une visite détaillée, d’une rencontre et d’échanges avec les exploitants : analyse des choix techniques en matière de gestion de l’eau et d’alimentation des animaux… Pour nos élèves, le mot « développement durable » est concret et ils ont compris l’idée de « progresser sans cesse, d’être dans une évolution permanente », en intégrant, à chaque choix fait une cohérence globale ».

PS : inscription encre possible jusqu’aux vacances de Toussaint dans la classe de 2nde GT pour l’année 2020-2021.
Et date des Portes ouvertes pour la rentrée 2021 : SAMEDI 30/01 2021 DE 9H à 13H

Exercice pratique pour les élèves de SAPAT

Présentation

Exercice pratique pour les élèves de SAPAT

Actualité Terminales Bac Pro Services Aux Personnes et Aux Territoires.

Avec toute la vigilance qu’impose le protocole sanitaire dans l’établissement et chez les partenaires, nos élèves, dans la filière professionnelle « Services Aux Personnes et Aux Territoires » , réussissent à mettre en œuvre leurs « actions professionnelles » en réponse à des besoins exprimés par les partenaires : associations, entreprises, établissement médico-social…

Encadrés par 2 enseignants, les 35 élèves de terminale Bac pro, par petits groupes de 4 à 5 élèves, chaque jeudi après-midi, interrogent les professionnels sur leurs besoins et mettent en place une action spécifique : une animation, un temps fort, un outil de communication. De quoi se former au travail de groupe et à la démarche d’analyse d’un besoin. Ils développent aussi leur capacité d’organisation et de créativité pour faire une réponse adaptée !

Ici, sur la photo, jeudi 24 septembre2020, un groupe d’élève de Terminales Bac pro Services Aux Personnes et Aux Territoires, en déplacement à EPISOL, épicerie solidaire vitréenne. Episol participe entre autres à la collecte de la banque alimentaire des 29 et 30 novembre prochain.