Un lieu ouvert pour les acteurs du territoire

Lycée agricole, campus d’écoles du supérieur, le groupe Antoine de Saint-Exupéry se développe et adopte une nouvelle identité : The Land. 
L’ambition est d’offrir un environnement innovant au service de la formation, de l’insertion professionnelle et des territoires. Comme le disait Antoine de Saint-Exupéry : « Ce qui importe, c’est d’aller vers et non d’être arrivé. » Notre chemin c’est The Land.

« Faire de ses mains, mettre les mains dans la terre… » Ces expressions peuvent paraître désuètes mais nous sommes convaincus qu’elles sont très actuelles. Nous revendiquons ces racines. Nous nous appuyons dessus pour devenir un espace de réflexion et d’innovation sociale. Nous souhaitons être un lieu ouvert pour accompagner les acteurs du territoire, d’aujourd’hui et de demain, dans leurs projets de formation et leurs envies d’entreprendre.

L’époque a changé. Nous ne sommes plus dans les années 1950. La question n’est plus de lancer l’agriculture d’après-guerre et de nourrir les hommes au moyen d’un modèle intensif. Désormais, il s’agit d’opérer un bascule-ment de nos pratiques professionnelles et de nos habitudes en tant que consommateurs. Il n’y a plus de temps à perdre en palabres : il faut accélérer la transition écologique. Dans ce changement de paradigme, notre mission est simple : former les professionnels de demain dans l’agriculture, l’environnement ou l’aménagement du territoire pour favoriser l’engagement en faveur du « bien manger, du bien transformer et du bien consommer. »

Nous cherchons à multiplier les passerelles entre entrepreneurs, chercheurs, politiques, citoyens et étudiants. L’avenir, ce n’est pas de vivre en vase clos ! Plus qu’une marque ou un campus, notre projet, baptisé The Land, veut être un centre de ressources pour les territoires et leurs acteurs, afin de réduire les fractures spatiales toujours plus importantes entre la ville et les campagnes.

Entreprendre ce n’est pas posséder une entreprise. Entreprendre c’est agir pour changer les choses. Il faut oser. C’est uniquement de cette façon qu’on luttera contre les fractures territoriales.

Il n’est plus temps de changer le pansement. Il faut penser le changement.

Jean-Marc Esnault

Directeur Général

L'équipe

Arnaud Dhaleine

David Jousselin

Anaïs Guéguen

Alain Choulet

Elisabeth Lohr