Skip to content

entrepreneuriat

Sea Val Water : L’eau de mer bretonne bientôt sur votre table

Sea Val Water désalinise l’eau de mer grâce à son procédé innovant et durable. L’entreprise de Roger Le Dréau est installée dans le port de Saint Guénolé depuis 2019. Elle valorise la richesse de l’océan atlantique en transformant de l’eau de mer en eau potable. La saumure et les minéraux extraits sont ré exploités localement pour leurs bienfaits. Les eaux et les sels sont conditionnés et adaptés aux demandes de ses clients : consommation humaine, agriculture, agroalimentaire, bien être….

Roger Le Dréau, fondateur de Sea Val Water, et Stéphane Hakni, accompagnateur Enzhyme – visite du Port de Saint Guénolé 

Aujourd’hui, l’entrepreneur est accompagné par l’incubateur EnZHyme. Il bénéficie de formations collectives et individuelles, réalisées par des experts du réseau The Land, qui lui permettent de développer son projet.

Roger Le Dréau, fondateur de Sea Val Water, et Stéphane Hakni, accompagnateur Enzhyme

Accompagnement Enzhyme

 

Anaïs Guéguen, cheffe de projet d’EnZHyme et Stéphane Hakni, accompagnateur du projet Sea Val Water se sont rendus dans le Finistère pour visiter l’usine de Roger sur le port de Saint Guénolé et mieux comprendre les enjeux de son projet !

Alors que Roger leur fait visiter le port de Saint Guénolé et son usine, ils échangent sur son parcours et son projet.

 

Du monde de la Finance à l'entrepreneuriat

Tu as une formation de financier ? Comment as-tu réussi à te reconvertir vers ce secteur si particulier et le maîtriser au point de surpasser les solutions existantes ?”

 Roger Le Dréau : « J’ai une carrière de financier mais j’ai toujours été sensible à l’enjeu que représente cette ressource pour notre planète. Cela ne s’est pas fait du jour au lendemain mais je ne me retrouvais plus dans mon travail. Il avait de moins en moins de sens pour moi. Dans un premier temps, c’est au travers de rencontres dans le monde la finance que je me suis acculturé aux solutions de désalinisation d’eau de mer. Puis j’ai renforcé mes connaissances grâce à de nombreux travaux de recherches, et à force de détermination j’ai fini par maîtriser le sujet. Ça n’a pas été simple, mais la chimie et l’eau, ce ne sont que des chiffres finalement ! »

Roger Le Dréau, fondateur de Sea Val Water
L’équipe de Sea Val Water

« Tu es originaire de Saint Guénolé, mais je crois que tu n’avais pas imaginé installer ton système ici au départ ? »

Roger Le Dréau : « En effet, j’ai beaucoup voyagé pour en apprendre plus sur les solutions existantes et vérifier quel serait le lieu d’implantation idéal au démarrage du projet. Un jour, on m’a soufflé « Mais pourquoi pas la France pour commencer ? J’ai étudié cette option pendant un moment et cherché des locaux répondant à mes différents critères d’installation. Le retour aux sources s’est fait comme ça. Le hasard fait bien les choses, Saint Guénolé est une mer très brassée d’une qualité et d’une pureté hors-norme pour ce projet. Je n’aurai pas pu rêver meilleur lieu pour démarrer. »

« Et c’est marrant car en revenant ici, je me suis souvenu de tout ce que j’avais déjà reçu comme enseignement étant petit et dont je n’avais même pas conscience. Par exemple, j’avais pour habitude de tondre la pelouse chez mon grand-père et je ne comprenais pas pourquoi il éparpillait des coquillages partout dans l’herbe… Maintenant j’ai compris qu’il n’était pas fou, il les utilisait pour leur propriété reminéralisante car le calcium et magnésium présent dans la terre diminue au fil du temps. »

« Stéphane, je me souviens que tu étais très enthousiaste à la lecture du projet de Roger et que c’était une évidence pour toi de l’accompagner. Peux-tu nous dire pourquoi ? »

Stéphane Hakni : « Un breton qui vend de l’eau aux bretons. Il fallait que je vois ça !
Plus sérieusement, il y a plusieurs aspects qui m’ont plu chez lui et dans son projet.
C’est la dimension du projet, son originalité et la personnalité de Roger qui m’ont décidé. C’est un beau défi qu’il se lance ! Un trader qui devient technicien et qui invente un système qui est plus performant que le système israélien, allemand ou américain alors que lui-même n’est pas ingénieur !? Ça raconte une belle histoire. En plus, si l’ambition première est de vendre une gamme d’eau à Saint-Guénolé et en Bretagne ; à plus long terme, il y a aussi une ambition mondiale d’accès à l’eau pour tous. »

 « Où est en Roger dans son projet et comment l’accompagnes-tu ? »

Stéphane Hakni : « Aujourd’hui, Roger est à la recherche de son business model donc il teste son marché et est vraiment entré dans la phase opérationnelle. Les premières bouteilles d’eau infusées aux fruits arrivent sur le marché. Les produits sont testés, on a des retours et on est dans ce moment un peu magique où le produit commence à vivre sa vie. Nous aussi on apprend avec lui, on n’est pas expert de l’eau. A notre modeste niveau, on vit l’aventure entrepreneuriale avec lui et l’équipe qu’il commence à fédérer autour du projet. C’est très enthousiasmant ! »

 

Penmarc’h

« Roger, comment l’accompagnement EnZHyme t’aide-t-il dans ton aventure entrepreneuriale ? »

Roger Le Dréau : « Même si on a commencé en 2019, la vraie aventure Sea Val Water commence aujourd’hui parce qu’on arrive maintenant à formuler des produits qu’on peut proposer à une clientèle professionnelle ou particulière. EnZHyme arrive à point nommé et nous permet de cadrer ce que l’on fait. Entre la recherche et développement, le business model et la mise en vente de produits. Il y a beaucoup de compétences à maîtriser et c’est là l’intérêt d’être accompagné par EnZHyme. C’est vraiment précieux. En plus, j’ai fait de belles rencontres qui sont riches d’apprentissages et de projets futurs ! »

« Le plus grand échec, est de ne pas avoir le courage d’oser » 

Découvrir le manifeste

Enseignement Secondaire

Enseignement Supérieur

Développement Économique

Formation Continue

Vie sociale & Culturelle